news

 

MESSE  D’ORDINATION  EPISCOPALE  DE   MONSEIGNEUR   MIGUEL   ANGEL   OLAVERRI   ARRONIZ

Le dimanche 28 avril 2013 a été célébrée, au stade Municipal de Pointe-Noire, la messe d’ordination épiscopale de son Excellence Monseigneur Miguel Angel Olaverri Arroniz, Salésien de Don Bosco. Messe présidée par Monseigneur Pierre Pican, évêque  émérite de Bayeux-Lisieux, en France, qui avait à ses côtés Monseigneur Jan Roméo Pawlovsky, nonce apostolique du Congo et Gabon, tout l’épiscopat congolais et des évêques venus de l’angola, du Gabon et de la République Démocratique du Congo. Cela s’est passé devant plusieurs invités de marque, dont l’épouse du président de la république, Madame Antoinette Sassou Nguesso, de quelques membres du gouvernement de la République du Congo, entres autres ; Colinet Macosso, Ministre de la Jeunesse et Zéphirin Mboulou, Ministre de l’intérieur, représentant le chef de l’Etat congolais, Monsieur Dénis Sassou Nguesso. On a noté  aussi la présence des Préfets des départements de Pointe-Noire et Kouilou, des députés, et d’autres autorités administratives, politiques et militaires. Monsieur l’ambassadeur d’Espagne, au Congo, était également du côté des officiels. Des amis et parents de Monseigneur Miguel, la présence de sa sœur cadette. Les prêtres, religieux et religieuses, sans oublier les chrétiens du diocèse de Pointe-Noire qui, certains avec des tee-shirts flockés de l’effigie de leur nouvel évêque  et des fidèles du Christ venus des autres diocèses, qui avaient pris d’assaut, dès les premières heures du matin, les gradins du stade.

« Voici le jour que fit le Seigneur, jour de fête et de joie. C’est un bonheur sans prix de vous compter parmi nous, en ce jour solennel… » C’est par ces quelques mots que le vicaire général, du diocèse de Pointe-Noire, l’abbé Alain Loemba Makosso,  a bien voulu ouvrir cette solennité pour souhaiter la bienvenue à toute l’assistance.
Le glas pour le début de l’ordination épiscopale a été sonné par Monseigneur Pierre Pican, évêque consécrateur, qui en répondant au doyen du clergé du diocèse de Pointe-Noire pour que soit ordonné le père Miguel pour la charge de l’épiscopat. Il a demandé qu’on fasse la lecture de la lettre qui le désigne pour cette charge, lettre venant du Siège Apostolique.
La lecture de la Bulle élevant Monseigneur  Miguel Angel Olaverri Arroniz à la charge épiscopale, écrite en latin et traduit en français, a été faite par Monseigneur Jan Roméo Pawlovsky, nonce apostolique du Congo et Gabon. Après cette lecture, le nonce apostolique a montré la Bulle à toute l’assemblée.
S’agissant de la liturgie de la parole, les textes ont été ceux du cinquième dimanche de Pâques, de cette année liturgique C. Soit  la première lecture dans le livre des Actes des Apôtres au chapitre 14,21-27 ; le Psaume 144 ; la deuxième lecture a été extraite de l’Apocalypse de Saint Jean, chapitre 21, 1-5. L’évangile était celui de Jésus Christ selon Saint Jean dans le chapitre 13, 31-35. Après la lecture de cet évangile, faite par un diacre, l’évêque consécrateur, en commençant son homélie, a tout d’abord rappelé quelques bribes de la première lecture, où Paul et Barnabé affermissent le courage des disciples et les exhortent à persévérer dans la foi. Pour continuer, il a souligné que le Concile Vatican II, dont nous célébrons le cinquantième anniversaire de l’ouverture cette année, précise que les évêques étant les successeurs des apôtres, reçoivent du Seigneur, à qui tout pouvoir a été donné dans le ciel et sur la terre, la mission d’enseigner toutes les nations et de prêcher l’évangile à toute créature, afin que tous les hommes par la foi et le Baptême, et l’accomplissement des commandements obtiennent le salut.
Nous sommes très nombreux aujourd’hui autour du père Miguel, pour rendre grâce au Seigneur, a-t-il poursuivit de dire. En se référant au psaume, il a fait savoir que le Seigneur n’abandonne jamais, il vous envoie un pasteur que vous connaissez déjà et que vous attendez beaucoup. Que la grâce de Dieu le pénètre, le comble et l’inspire toujours durant son ministère, a souhaité l’évêque consécrateur.
Pour se faire une idée de la responsabilité particulière, de Monseigneur Miguel, au service du peuple de Dieu qui lui est confié aujourd’hui dans l’Eglise, l’évêque consécrateur  s’est appuyé sur la parole de Dieu telle que donnée par l’Eglise, en ce cinquième dimanche de Pâques. En accueillant la parole de Dieu dans la foi, nous allons nous laisser toucher par le Seigneur Lui-même. Après il a encore rappelé le Concile Vatican II, sur quelques principales charges de l’évêque ; la prédication de l’évangile est la première. Il a aussi évoqué l’exhortation de Benoît XVI sur l’Afrique, en novembre 2011, où il présente la mission des évêques avec une forte détermination. Votre premier devoir est de porter à tous la Bonne Nouvelle du salut et de donner aux fidèles une catéchèse qui contribue à une connaissance plus approfondi du Christ. Veiller à donner aux laïcs une vraie conscience de leur mission ecclésiale, et inviter les à la réaliser avec le sens des responsabilités, envisageant toujours le bien commun.
Il a invité toute la chrétienté à avoir la passion, de faire rencontrer le Christ à toutes les personnes qui ne connaissent pas encore le Christ, et qui demeurent à distance de ses appels.
Après avoir scruté les textes de la liturgie, il a renvoyé, très fraternellement les fidèles du Christ de l’Eglise du Congo au document écrit par leurs évêques, et qu’il a bien voulu citer quelques strophes, parce que le trouvant important, où les évêques invitent tout le monde à avoir la pratique des bonnes valeurs ,et à dire  non à la corruption, non à l’incivisme, non aux déviances sexuelles, non à l’impunité, non aux attaques des valeurs démocratiques, non à tout ce qui dégrade la relation entre les personnes et dénature la vérité. Ces anti valeurs ne doivent plus tenir le haut du pavé, a poursuivi l’orateur, et ceci en indiquant le document des évêques du Congo. Il a en substance loué ce travail, faisons notre ce message, a-t-il souligné. Pour terminer, il a voulu confier  le Congo, et surtout le diocèse de Pointe-Noire à la Vierge Marie qu’il a qualifié de Notre Dame du Congo.


Après l’homélie, est intervenu le rituel d’ordination épiscopale. En commençant par l’invocation de l’Esprit Saint, avec le chant Veni creator, en passant par la série des questions posées à l’ordinand pour son engagement à devenir évêque. Après le chant des litanies des saints, le consécrateur a prié. Cette prière terminée, le consécrateur principal et les évêques consacrants ont imposé les mains à l’ordinand. Et est arrivé le moment de l’onction d’huile sur la tête de l’ordinand par le consécrateur principal qui, après lui a remis le livre des évangiles, en disant : prêchez la parole de Dieu avec une grande patience et le souci d’instruire. Après ceci, Monseigneur Miguel a reçu, toujours des mains du consécrateur principal, les insignes épiscopaux,  à commencer par l’anneau, la mitre et la crosse ou le bâton pastoral  qui sont le signe de la dignité et de la puissance épiscopale.
Parmi les cadeaux reçus par le nouvel évêque du diocèse de Pointe-Noire, la première dame du Congo, Madame Antoinette Sassou Nguesso, lui a fait dons d’une grosse croix de Jésus, d’une grande statue de la Vierge Marie et d’une voiture.

Malgré la température caniculaire qui a régnée ce dimanche, les chrétiens du diocèse de Pointe-Noire, qui étaient venus très nombreux des quatre coins de la ville, de toutes les paroisses, est ceux des zones rurales, tout le monde a tenu bon jusqu’à la fin de la cérémonie, dans ce stade de 13.000 places assises, noir de monde où il n y a pas eu d’incident majeur.
A la sortie de cette messe solennelle, on pouvait lire la joie sur le visage de tout le monde, la joie de communier avec leur nouvel évêque. Chacun a trouvé son compte, même les vendeurs d’eau et d’autres succulents rafraichissants ont fait des bonnes affaires. Certains, au sortir de la messe, fredonnaient les morceaux choisis du répertoire de cette messe solennelle, qui était animée par quatre groupes chantant du diocèse de Pointe-Noire. Ce sont les Grégoriens, la famille Kivouvou, la Schola populaire et la chorale diocésaine de la C.C.A.S. Tous ces groupes chantant avaient des ressortissants des autres chorales du diocèse, d’où leur nom de diocésain. Pour la famille Kivouvou, ici il s’agit de nos frères de la République Démocratique du Congo, vivant à Pointe-Noire.
Signalons que, l’évêque consécrateur, Monseigneur Pierre Pican, qui est évêque émérite de Bayeux-Lisieux, est salésien de Don Bosco, comme Monseigneur Miguel. Et c’est lui qui avait envoyé le père Miguel en mission en Afrique, voici 37 ans aujourd’hui. Comme quoi, Monseigneur Miguel a fait son entrée dans la société Salésienne de Don Bosco, le 16 août 1966, où il émet la première profession religieuse des vœux simples, et il est ordonné prêtre le 5 juin 1976 à Barcelone. Il est arrivé au Congo depuis 1977, il a aussi enseigné la langue espagnole dans les lycées technique 1er Mai et Savorgnan de Brazza, en tan que fonctionnaire de l’Etat congolais. Il est né à Pamplona, en Espagne, le 9 mai 1948. Sa famille a des racines profondément chrétiennes, et Monseigneur Miguel est le deuxième d’une famille de trois enfants, dont une fille, sa sœur cadette qui était présente à la cérémonie d’ordination.
Le lundi 29 avril 2013, Monseigneur  Miguel a célébré la première messe de son épiscopat à sa cathédrale Saint Pierre Apôtre, une façon de s’asseoir sur sa cathèdre et de prendre possession de son siège canonique.
Il a été nommé évêque du diocèse de Pointe-Noire par le pape Benoît XVI, le 22 février 2013, lors de la fête de la Chaire de Saint Pierre Apôtre.

Assistant Editorial.

 

 

« Élargis, Seigneur, chaque jour l’espace de ma tente »

L’ordination épiscopale de son excellence

Monseigneur Miguel Angel OLAVERRi, sdb évêque de Pointe-Noire par son excellence

Monseigneur Pierre PICAN, sdb

Evêque Emérite de Bayeux / Lisieux ce dimanche 28 avril 2013 à 9 heures au stade municipale de Pointe-Noire.

La Direction Editoriale

-------------------------------

 

 

 

«  Soutenir la croissance sociale et culturelle à travers les moyens de communication, développer des programmes de valorisation de la personne humaine à travers la prière et la diffusion de l’évangile... »

Soutenir 11 autres Radios Maria dans le monde à s’ouvrir et c’et à travers ce grand événement le MARIATHON MONDIAL que nous allons le faire grâce à vous, 3 jours de marche.

Votre contribution aidera Radio Maria, votre radio, à aider aussi les autres radios comme elles nous ont aidé en 2008 à s’installer.

Déposer vos dons dans les caisses RADIO MARIA mises à votre disposition dans les grandes surfaces, les paroisses ou directement à la radio Maria. 

Aider la Vierge à nous aider

 

La Direction Editoriale

----------------------------

 

Congrès 2013

 03 Novembre 2012

visite

                                        

                                          Visite du mouvement jeunesse mariale

 

Le Mardi  31 juillet 2012 à 11h00 a eu dans les locaux de la radio maria la visite du mouvement de la jeunesse mariale de l’archidiocèse de Brazzaville qui était en séjour à Pointe-Noire pour camp de fin d’année, étant un mouvement à vocation Mariale, ils ont pensé qu’il était souhaitable de visiter l’instrument dédié à la vierge marie mère de l’Eglise.

Le service de la  promotion

 

                      

messe d'action de grace

 

Messe d’action de grâce

A l’occasion de la célébration de Sainte Anne et Saint Joachin parents de la vierge marie notre mère, lafraternité Sainte Anne de la paroisse saint Christophe a profité pour célébrée les 35 ans de leur existence sous la bénédiction de leurs aumôniers diocésains ; la radio maria instrument de la vierge marie a répondu à
l’invitation de ses mamans par la transmission de la messe.

Cette célébration a permis au promoteur de faire la visibilité de la radio maria en vers les mamans et les papas venus participer à cette messe.

Le service de promotion

                             

descente

Descente de la promotion à la communauté de Saint Antoine de Padou

                           

 

Le dimanche 29 juillet 2012, l’équipe de promotion de la radio maria accompagnée du coordinateur ont effectué une descente de promotion à la communauté de Saint Antoine
Padou dans le village de Mboukou qui se trouve la sous-préfecture de Hinda à 90 km de Pointe-Noire.

Il était 9h00 quand la délégation partie de Pointe-Noire a foulée le sol de la communauté de base,sous une alliésse festive que les fidèles de cette communauté ont reçu ladélégation de la radio maria.

              

Dans son homélie tirée de l’évangile de saint Mathieu sur la multiplication des pains,l’abbé Cédric Maleka  a exhorté les papas et les mamans a avoir une culture de partage et de soutien aux œuvres de Dieu qui leur donne la force de trouver la nourriture à tout moment.

              

Rempli de joie de voir la mobilisation de la population une collecte de soutien a été organisée pour  la  radio maria, et le promoteur a encouragé toute la chrétienté à faire un geste de confiance à la radio maria. Le coordinateur a remercié le geste tout en dégageant le sens de soutien multiforme que la population peut donner à la radio maria.

Ce qui nous a marqué, malgré les difficultés financières qu’ils ont au village ; la communauté a pensée     aux dons en natures : les tubercules, la brèdes (saka-saka), les maniocs, le vin local, la banane Plantin,   les ignames…

Un repas fraternel a été offert à la délégation, symbole de leur attachement à la radio qu’ils aiment tellement et avec la qu’elle ils sont toujours édifiés, consolés, où ils trouvent la joie.

             

Avant le retour pour Pointe-Noire, un seul mot à l’endroit de cette population de saint antonine de Padou : la radio maria c’est votre radio soutenez-là avec vos moyens qui soit.

Le responsable de la promotion.

don

 

Don des enfants Yamboté

 

 

La communauté des enfants yamboté du diocèse de Pointe-Noire soucieux du développement et de la performance de la radio maria, ont pensés apporter leur contribution de150 litres de gasoil.

Ce don des enfants a été accompagné d’un mot pour tous ceux qui écoute la radio maria.

                                                                Mot des enfants :

Grande est notre joie aujourd’hui d’être reçu avec amour. Il convient aussi de signaler que la Radio Maria est notre radio donc : nous sommes chez nous.

Monsieur le directeur, l’importance que nous accordons à ce bijou très précieux et les conditions              de travail, nous interpelle tous. Voilà pourquoi, tous les enfants Yamboté de notre diocèse ont pris l’engagement de poser un acte salutaire. Afin que l’évangélisation par voix des ondes ne connaisse pas une rupture prolongée. Nous sommes à notre 2e édition intitulée “Journée Enfant Maria“, une 3e s’ensuivra. Chers auditeurs de la radio maria, faites comme nous, car ce qu’on garde on le perd ; par   contre ce qu’on donne on le gagne. Surtout si vous donner avec amour.

Au nom de toute la communauté d’Enfant Yamboté de notre diocèse, nous vous prions de bien vouloir réceptionner ce don pour la radio maria. Nous ferons un peu beaucoup plus à la 3e édition.

                                                             Longue vie à notre radio

                                                 Yamboté ! Partout, partout pour la paix

 

                                                              ________________________

messe d'action de grace des vingt ans de sacerdoce

 

 DIOCESE DE POINTE-NOIRE : MESSE D’ACTION DE GRACE DES VINGT ANS DE SACERDOCE DE CINQ  PRETRES A  SAINT FRANCOIS  D’ASSISE

 

Jeudi 12 juillet 2012, Monseigneur Miguel Angel Olaverri, administrateur apostolique
du diocèse de Pointe-Noire, a présidé la messe d’action de grâce, pour fêter
les vingt ans de vies sacerdotales, des abbés Félicien Mavoungou, Jean
Gilbert  Mavoungou, Joachim Mvoumbi,Louis Pambou et Alain Loemba Makosso. La célébration s’est passée dans la
chapelle, en chantier de la paroisse Saint François d’Assise, devant beaucoup de
fidèles du Christ, des invités venus des autres paroisses de Pointe-Noire et
des autres diocèses. Une kyrielle des prêtres de Pointe-Noire et d’autres venus
d’ailleurs, entourait les heureux jubilaires à l’autel. Le tout, dans une
ambiance rythmée aux chants liturgiquement exécutés par  tous les groupes chantants de laditeparoisse.

 

 

Avant cette date anniversaire, il avait été déjà annoncé que cette messe d’action de
grâce devait se passer à la paroisse Saint François d’Assise, dans sa chapelle
qui se trouve actuellement en chantier, et les chrétiens de cette paroisse ont
travaillé comme une légion de César pour que la fête soit belle. En tout cas,
ce jour du jeudi 12 Juillet 2012, au soir, le peuple de Dieu, venu de plusieurs
paroisses du diocèse de Pointe-Noire, avait pris d’assaut le lieu de cette
cérémonie liturgique. On pouvait compter parmi eux des religieuses habitant
Pointe-Noire et celles venues spécialement de Cabinda, avec l’abbé Carlos Mbambi,
un promotionnaire des prêtres jubilaires au grand séminaire de Brazzaville.
Mais ce dernier était ordonné une année avant, c'est-à-dire en 1991 à Cabinda. Du
côté de l’autel, on l’on pouvait compter une cinquantaine des prêtres, avec
ceux du diocèse de Pointe-Noire, il y avait aussi ceux qui étaient des autres
diocèses, entre autres, Owando et Kinkala, dans le Congo, et de la France.                                                           

"C’est moi qui vous qui ai choisis, je vous ai mis à cette place, afin que vous
partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure’’. C’est par ces
quelques paroles du Christ que, Monseigneur Miguel Angel Olaverri a sonné le
glas pour commencer la célébration eucharistique, et en situant l’événement, en
ces termes : « Chers frères et sœurs, une grande joie nous envahie ce
soir, de nous retrouver pour célébrer tous ensemble cette eucharistie d’action
de grâce, ces vingtième anniversaires de nos confrères prêtres ". 

Les textes de la liturgie étaient les mêmes que proposait la mère Eglise, en la fête de
Saint Olivier. Première lecture : Osée 11,1.3-4 ; PS 119 ; et
l’évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu au chapitre 10 et les versets 7
à 15.

Avant de commencer son sermon, Monseigneur Miguel a tout d’abord fredonné un chant, et
ceci pour glorifier et louer le Seigneur. Prenant la parole, il a dit que Dieu
a voulu manifester son amour pour nous faire arriver à ce jour, il nous fait
traverser des belles situations, des mauvais moments. Son amour ne change jamais
pour nous. Il a signifié aussi que ces textes liturgiques, qui cadrent avec
l’événement ont été choisis de commun accord. En se référant au prophète Osée,
par rapport à la première lecture, il a expliqué que, en ce temps là, le prêtre
était là, la classe des Lévites, la classe sacerdotale, et de l’amour mutuel
depuis l’enfance. Le Seigneur nous a soutenus dans ses bras depuis le premier
jour de notre sacerdoce, a indiqué l’administrateur apostolique. Il a également


 

demandé aux prêtres, en parlant de la vie sacerdotale, que tous ensembles demandent
pardon à Dieu pour toutes leurs infidélités. Il faut avoir la certitude dans
Dieu qui ne nous lâche pas, dans Dieu qui ne te quitte pas de sa main, dans
Dieu qui va devant toi pour tracer le chemin. Ce n’est pas en vain qu’il s’est
proclamé Chemin, Vérité et Vie. Chemin pour nous indiquer la trace à suivre,
Vérité pour ne pas nous détourner, ni à droite, ni à gauche, a-t-il souligné.
Il a dit aussi que de tous les rois qui ont existés, aucun n’était bon, même
pas David, tous se sont détournés de Dieu, et Dieu a  renouvelé, à chaque fois, son alliance avec
le peuple d’Israël.

En arrivant dans l’évangile, Monseigneur Miguel, a commencé par : « le
Royaume de Dieu est tout proche ». Ces paroles prononcées depuis deux mille
ans sont toujours d’actualité, a-t-il indiqué, pour continuer, toujours en
paraphrasant le Christ, il a ajouté que vous avez reçu gratuitement, donner
gratuitement. Ces paroles, Monseigneur a demandé aux prêtres de les prendre
comme les leurs. Il leur a aussi demandé d’aimer la pauvreté radicalement, et
tout ce qu’ils ont en plus, qu’ils les donnent aux autres, pour leur bonheur,
tel est le but de la mission, c’est aussi l’une des conditions de la pauvreté
évangélique, et il a loué les exemples de ces prêtres jubilaires, parce que
dans leurs vingt ans de vie sacerdotale, ils ont vécu des belles choses, en
faisant  la gratuité pour les autres. Il
a ajouté aussi que tous, chrétiens catholiques, sont témoins de cette gratuité.

Avant de terminer son homélie, Monseigneur Miguel a rappelé trois choses essentielles
dans la vie d’un prêtre : présider l’eucharistie, pardonner les péchés et
annoncer la parole. Et il a dit aux laïcs, si les prêtres fuient ces
obligations, ils doivent les rappeler à l’ordre. Pour continuer, il a expliqué
que le prêtre doit avoir une grande mission pour la conscience de la mission de
l’Eglise. La conscience pastorale du prêtre, aimer la mission par dessus tout.
Il a également demandé aux prêtres d’être des témoins de la fraternité sacerdotale,
ministres de la parole et être des évangélisateurs infatigables. Etre fortement
engagés dans la catéchèse, première obligation d’une paroisse. La bonne
organisation de la catéchèse et prendre soin des catéchistes.

Pour terminer, Monseigneur Miguel a appelé les prêtres à l’unité, et il a remercié
ces prêtres jubilaires, tout en leur disant qu’il priera pour eux, un autre
merci, il l’a adressé à l’endroit de tous les invités, surtout ceux venus
d’ailleurs, comme l’abbé Carlos et les religieuses qui l’accompagnaient, venant
de Cabinda, une contrée limitrophe au diocèse de Pointe-Noire.

Si la célébration eucharistique s’est déroulée dans la chapelle en construction,
cela n’était pas par hasard, on l’a voulu pour aider le chantier de cette
chapelle. Ainsi, tous les présents, qui devaient être donnés, y compris la
quête de ladite messe, ont été orientés pour la construction et aux œuvres des
travaux de la chapelle, maison de Dieu.

Dans le mot de remerciement, des prêtres jubilaires, lu par l’abbé Félicien Mavoungou,
doyen de la promotion, ce dernier a tout d’abord présenté les invités venus des
autres diocèses, et il a poursuivi en disant que leur joie est immense et
qu’ils ne voulaient pas ressembler aux dix lépreux de l’évangile de Saint Luc (cf.
Lc 17, 11-19), où un seul, après avoir été guéris, est allé rendre grâce  au Seigneur. Dieu est merveilleux, Dieu aime tous ses enfants, a-t-il ajouté. Il a rappelé que le pape Benoît XVI, au début
de son pontificat, affirmait : « Le Christ donne tout, il n’enlève
rien ». Il a aussi parlé du jour leur ordination,  le 12 juillet 1992 à la paroisse cathédrale
Saint Pierre Apôtre. Pour continuer, l’abbé Félicien, a fait qu’ils feront
toujours confiance en Dieu dans l’exercice de leur ministère sacerdotal. Avant
de terminer, il a souligné que vingt ans, c’est rien, c’est l’âge de la
majorité absolue. Nous sommes venus, avec humilité, rendre grâce au Seigneur, a-t-il insisté.

 

Et enfin, pour terminer, il a dit qu’ils ne sont pas venus pour procéder à une auto-évaluation,
le vrai but, c’est de poursuivre, à œuvrer 
dans la vigne du Seigneur, pour le salut du genre humain.

Ils étaient neuf ce jour là, mais à la messe d’action de grâce, ils étaient cinq.
Parmi les absents, il y avait les abbés Jean Blaise Tchitembo, Etienne Bakissi,
Zéphirin Goma et Malouta, ce dernier est décédé, les deux premiers sont aux
études en Europe. Quant à Zéphirin Goma, il n’est plus prêtre, depuis plusieurs
années déjà. Signalons que, tous ont été ordonnés par Monseigneur Beniamino
Stella, nonce apostolique au Congo et Gabon, en cette époque.

Avant la sortie de la messe d’action de grâce, les cinq abbés ont reçu des présents
de la part des paroissiens de Saint Françoise d’Assise. Et pour lier l’utile à
l’agréable, un apéritif a été offert dans la cour de la maison des amis de Don
Bosco, dite Maison des jeunes, installée dans la même concession que la
paroisse, mais les deux séparées par un mur mitoyen.

   René Charles IVOUVOU, Assistant Editorial.

                                         _____________________________________

 

 

 

don

 

                                          La grande Famille de la radio maria

 

                                   

Le club des amis de la Radio Maria Congo « LA GRANDE FAMILLE », dans sa politique de toujours soutenir la Radio Maria, sa radio a pensé faire un don de 150 litre de gasoil ce jeudi 19 juillet 2012

après la messe dite à la Radio Maria chaque  jeudi à partir de 10 heures. Ce geste vient une fois de plus donné de la proximité de la radio à l’endroit des auditeursqui ne trouvent leur consolation et ressourcement qu’à la parole de Dieu véhiculée tous jours sur les ondes de la Radio Maria Congo.

Ce n’est pas le premier geste des membres de la grande famille de Radio Maria, ils ont toujours soutenu la radio par leurs petites cotisations. Satisfait de ce don, le Directeur éditorial a eu que les mots de remerciements à l’endroit des membres de la grande famille de la Radio Maria pour leurs soutiens multiformes, malgré les occupations sociales et professionnelles.

Service de promotion.
 

                                                   -------------------------------------

 

                                                                                                                                                                       

messe de soutien

 

        

 

Le dimanche 03 juin 2012a été organisé dans la chapelle de la radio maria une messe d'action de grâce par les responsables de la scholas populaire, marquant la clôture de leur neuvaine des martyr de Louganda que saint charles lwangga fait parti. dans la dynamique de soutenir la radio maria un don de bidon de gazoil a été donné au père directeur au nom de la radio maria. Une occasio de sensibiliser les papas et mamns venu de leur vocation de bienfaiteur à temps et à contre temps, afin de permettre la bonne nouvelle d'arrivée dans les villages réculés de nos départements.le rendez-vous est pris au mois prochain pour les compositions de chant en langue nationale.

 borgeois gueimpan etou: service de promotion.

 

messe de célébration raymond boko

 

      L’équipe de la radio maria et les membres du Bongui Raymond Boko

 

Le jeudi 26 avril 2012 à 10h00, après la célébration Eucharistique dans la cour de la RadioMaria, animée par le Bongui Raymond Mboko de la paroisse saint Jean Bosco, l’occasion offerte au Père directeur de parler de la radio et de présenter la nouvelle équipe dirigeante de la radio maria aux fidèles présents. Le coordonnateur a emboité le pas par un grand remerciement à l’endroit de ces papas et mamans qui ont bien voulu partager la joie ensemble avec les acteurs de la radio ; pour le promoteur un geste très touchant et des initiatives a encouragé malgré les multiples occupations des uns et des autres, car a-t-il souligné la radio maria est une affaire de tous comme l’a su le dire le directeur et le coordonateur.

C’est la contribution de tous que la radio espère pour son avenir meilleur. C’est par les pas de danse que les membres du Bongui ont dit au revoir à la radio maria par un petit geste de don en nature de deux bidons de gasoils (25 l)

 

Borgeois GUEIMPAN ETOU : service de promotion.

 

 

fête et promotion

 

         Célébration des 3 ans d’existence de l’émission «l’Heure de Jésus »

                                            

Du 08 au 10 juin 2012, l’émission « l’heure de Jésus » animée tous les Mercredi à 20 heures par le frère benoît Missamou a célébré ces 3 ans d’existence cette fête a pris la forme d’une véritable occasion de prière, de louange et de soutien à la Radio Maria.

Cette grande rencontre de « l’heure de Jésus » a rassemblé près de 300 personnes, amis de la radio, qui ont répondu à l’invitation pour accompagner et soutenir l’émission et la radio maria. C’était aussi un bon moment de rendre grâce au Seigneur, de méditation et de faire connaissance de l’instrument qu’ils écoutent seulement depuis leurs maisons, services et quartier.

Une note positive pour la motivation de ces bienfaiteurs auditeurs de la radio maria qui ne sont pas resté en marge de ce grand temps collecte et de soutien à la radio maria.

Borgeois GUEIMPAN ETOU : Service de promotion.

 

marche de promotion de la radio maria

 

 

 

 

 

  

 Procession Mariale et marche de sensibilisation de la fréquence radio maria avec les enfants Yamboté

       

Le samedi 26 mai 2012, la radio maria Congo et le bureau diocésain des Yamboté ont organisés une marche de sensibilisation de la fréquence de radio maria Congo station de Pointe-Noire ; cette marche coïncidait avec la procession à l’honneur de la vierge Marie.

                        

Le départ était pris en la paroisse saint François d’Assise de Tié-Tié pour la radio maria comme point d’arrivé; dans une allégresse totale, les enfants ont distribués des prospectus à la population se trouvant tout le long de la route.

La force publique a répondu à notre appel pour la sécurité des enfants qui marchaient, une participation positive des agents de la police nationale.

L’activité a connu la mobilisation de près de 400 enfants et encadreurs et a entrainé beaucoup de personnes à mieux connaître la radio maria, un résultat positif pour les attentes pour la promotion et la coordination de la radio maria Congo.

Equipe de promotion.

campagne d'évangélisation du renouveau charismatique

 

Du 25 juin au 1er juillet 2012 se tient dans l’enceinte de la paroisse St François d’assise de Pointe-Noire une campagne d’évangélisation assumée par le renouveau charismatique diocésain.

L’orateur est l’abbé Paul Eric Ngoma, prêtre du diocèse de Kinkala, exorciste diocésain. Le thème central est : « Ouvre ton cœur à Jésus pour qu’il règne en toi ». Pendant toute la semaine, il abordera tour à tour les thèmes suivants : la prière, le pardon, « accepte la croix dans ta vie », le combat spirituel…

Participe à cette assemblée de nombreux fidèles catholiques des hommes et des femmes de bonne volonté.

L’aumônier diocésain, l’abbé Chris Brunel Goma a présenté le prédicateur au début de la cérémonie. Il s’est félicité du don de Dieu répandu sur ce fils du pays. La bergère diocésaine, Mme Makosso Georgette a à son tour présenté le programme de la semaine. Tout cela est retransmis sur les ondes de la Radio MMaria.

  

App movil

Dispositif Android 
 
Dispositif Apple
 
Dispositif Windows Phone